Blog beauté

Mes rituels beauté

Le rituel du démaquillage :

Le layering

Qu’est-ce que le layering ?

Le layering est un rituel beauté venue d’Asie. Inspiré des pratiques japonaises, il commence à faire parler de lui en Suisse. Layer, en revanche, est un terme anglophone, qui se traduit par le mot « couches » en français. Et c’est bien de couches dont il s’agit dans le layering, car il consiste en l’application d’une succession de couches de soins dans un ordre précis.

Le layering, pourquoi, pour qui ?

C’est LE rituel à adopter pour avoir une peau repulpée, lisse, lumineuse et pure. Alors franchement, qui pourrait dire non ? Il faut savoir que dans les pays asiatiques, la peau doit être claire, propre, douce, les pores dilatés non merci ! La beauté est associée à la pureté, c’est dire si c’est important d’avoir un teint zéro défaut. Le layering s’adresse donc à toutes les femmes qui ont compris que pour être belle, le démaquillage est tout aussi important que le maquillage, voire plus. D’ailleurs, il ne faut pas se démaquiller uniquement pour retirer mascara et fond de teint. Notre peau mérite d’être chouchoutée tous les soirs, pour retirer les traces de pollution et de transpiration. Ah et j’oubliais, cette méthode est ultra efficace pour enlever le maquillage waterproof.

Quelles sont les étapes du layering ?

Le layering est aussi appelé « soin millefeuille », car il se fait en 6 étapes. Chacune vient neutraliser l’inconvénient du produit précédent et en potentialise les bienfaits.

1.       Une huile végétale

2.       Un produit nettoyant (savon ou mousse)

3.       Une lotion

4.       Une crème contour des yeux

5.       Un sérum

6.       Une crème hydratante

Tout d’abord, on verse une petite quantité d’huile végétale dans la paume de notre main, avant de l’appliquer en effectuant des gestes circulaires sur le visage. Le démaquillage se fait en douceur, comme un massage. Ensuite, on rince une première fois à l’eau claire, avant d’effectuer la seconde étape, celle du nettoyage à l’aide d’une mousse ou d’un savon nettoyant doux qu’on rince à l’eau afin de s’assurer qu’elle soit totalement propre et puisse accueillir les soins suivants, puis on passe à l’étape de la lotion afin d’ôter le calcaire de notre peau après le rinçage à l’eau, sur un coton lavable (on pense à notre beauté mais aussi à celle de la planète).

La dernière phase est celle de l’hydratation. L’étape de la crème contour des yeux est fortement conseillée, car les crèmes pour le visage, moins fines, ne pénètrent pas bien le pourtour de l’œil. Si on a une peau à tendance acnéique ou luisante, on peut tout à fait se contenter du sérum et zapper la crème hydratante.

En cas de doute sur votre nature de peau, n’hésitez pas à m’écrire. Je me ferai un plaisir de vous répondre et vous conseiller.

Le layering est-il recommandé aux peaux grasses ?

Répondre que non serait un raccourci bien dommage. Il faut connaître sa peau et choisir des produits en fonction de ses besoins. Choisir une huile trop riche risquerait, chez certaines, d’avoir un effet occlusif et, de boucher les pores. Les avantages de l’huile sont à prendre en considération même pour les peaux grasses. Contrairement à certains produits démaquillants, l’huile ne décape pas la peau, elle la respecte. Alors que quand on agresse sa peau, elle réagit en produisant plus de sébum – tout ce qu’on veut éviter. En plus, les huiles sont naturelles, pas de surprises dans la liste des ingrédients, ici la chimie, il n’y en a pas. Il faut laisser de côté l’huile de coco qui est comédogène et miser plutôt sur l’huile d’argan, de noisette, d’avocat ou de jojoba.

Quels produits choisir ?

Des produits bio bien-sûr ! Sur Béa Boutique, pour les fêtes, je vous proposerai un kit tout mignon à offrir (ou à garder pour soi, hein les filles…).

Sinon, vous pouvez déjà vous procurer tous les ingrédients, en plus grand format.

Pour la première étape, je vous recommande d’acheter une huile pure, dans un magasin d’alimentation bio proche de chez vous, ou en droguerie.

Pour le reste, je vous propose de lorgner du côté de la marque SenShâ sur mon site.

Pour le savon, je vous propose la mousse O2.

Pour la lotion, SOS.

Contour 9 pour le contour des yeux.

Et enfin, la crème coton.

Et à la place d’utiliser un coton pour la lotion, essayez les lingettes démaquillantes lavables.

Que répondre aux femmes pressées qui reprochent au layering d’être chronophage ?

Oui, c’est vrai qu’être une femme aujourd’hui n’est pas de tout repos. On a tendance à vivre à 1000 à l’heure, au point de s’oublier. Mais il faut garder en tête que la personne la plus importante de votre vie, c’est vous. Si vous ne prenez pas soin de vous, qui va le faire à votre place ? Votre esthéticienne peut le faire ponctuellement si vous lui confiez votre peau régulièrement. Mais au quotidien, vous êtes seule face à votre miroir, à pouvoir vous offrir ces 5 minutes de tendresse pour votre peau. Si vous prenez le démaquillage comme une corvée, alors c’est sûr que cela va sembler contraignement de rajouter des étapes. Mais c’est juste une question de perception. Je vous conseille de changer votre point de vue et regarder ce rituel comme un moment de reconnexion à soi, de bien-être. Retirer son maquillage, c’est comme enlever les vêtements qui entravent parfois la liberté de notre corps. À la fin de la journée on se met à l’aise, on laisse sa peau respirer. On va se coucher l’esprit serein, avec la certitude d’avoir correctement investi 5 minutes pour son capital beauté, dont les résultats vont se voir bien des années.